Samedi cinéma !

Publié le par el_boliviano

   Et la séance cinéma de ce jour concerne un film encore à l'affiche que je suis allé voir ce jour, j'ai nommé Into the Wild. Plusieurs personnes m'avaient vivement conseillé d'aller le voir, et la critique, qu'elle soit issue des médias ou des spectateurs, était relativement très bonne dans l'ensemble. Il faut ajouter que ce film est tiré d'une histoire vraie, livre de Jon Krakauer portant le même nom.
   Passons au film à présent : un casting relativement peu médiatisé avec Emile Hirsch dans le rôle du personnage principal, Marcia Gay Harden (sa mère), William Hurt (son père), Jena Malone (sa soeur) et Catherine Keener (une future connaissance) notamment ... Côté décor, rien à dire ^^ On passe de la maison bourgeoise, à la montagne occupée par le monde animal, sans oublier différents endroits fréquentés comme le paysage urbain ou le Colorado. C'est tout bonnement magnifique !

   Ce film est une leçon de vie, une critique de la société actuelle. L'action se passe en 1992, avec des retours en arrière deux ans auparavant. 1990, Christopher McCandless, 22 ans obtient son diplôme de faculté avec brio, et a l'occasion d'entrer dans la prestigieuse école d'Harvard ! Mais pour lui, l'intérêt est tout autre : il veut fuir tout ce monde qui ne tourne qu'autour du matériel, de l'argent, de la réussite personnelle. Il ne comprend pas ce monde, et veut le fuir, tout comme ses parents qui, après avoir frôlé le divorce, se disputent sans arrêt ... seule sa soeur semble conserver du crédit à ses yeux. Il décide donc de tout plaquer, tout quitter et de partir à l'aventure, sans argent, et en changeant son nom en Alexandre Supertramp. Après avoir perdu sa voiture, il continue sa route à pied, ou en "stop". Il va d'abord rencontrer un couple hippie, avant de faire la connaissance de Danois durant une escapade en kayak. Travaillant uniquement lorsqu'il a besoin d'argent, il se noue d'amitié avec son patron et tend à se confier à lui, et expliquer son rêve ultime : se rendre en Alaska ! Il va retrouver ses amis hippies et va faire la connaissance d'une jeune fille de 16 ans qui va tomber amoureuse de lui ... Hors de ce système, il refuse cet amour et repart vers de nouveaux horizons, pour faire la connaissance d'un vieil homme, ayant perdu sa femme et son enfant dans un accident de voiture ...
   Toutes ces rencontres vont le faire évoluer, et lorsqu'il sera seul en Alaska, ayant pour "toit" un bus abandonné qu'il appelle Magic Bus. Durant tout ce temps, il va écrire différents moments, mettre sur papier ses sentiments, ses faits, etc ... Il va enfin trouver un sens à sa vie, au bonheur, mais au moment de partir, la nature va jouer son rôle, et changer la donne.

   Ce film appelle au débat sur la société ... ne la comprenant pas, il a décidé de se mettre "hors jeu" et de partir quand il le pouvait, aller chercher le vrai plaisir, celui de goûter à la vie, à la nature qui nous a été offerte. Mais pour cela, il faut être fort, mais seul le sentiment de l'être suffit (comme il est dit dans le film). La société actuelle demande pas mal de conditions pour s'y intégrer parfaitement : réussite personnelle, argent, "sexe", intérêts, etc ... Lorsque l'on est à l'écart, il faut rester solide, ne pas sombrer ! Soit on continue à en être à l'écart, en espérant y rentrer, soit on se suicide, soit on part chercher ailleurs ce qui nous manque ici.

   Je vous conseille bien entendu d'aller voir ce film ... vous vous prendrez certainement une "grosse claque" tant le fond de la pensée peut s'avérer vrai ! Personnellement, je pensais déjà comme lui en ce qui concerne la société avant d'aller voir ce film, donc la réelle impression ne correspond pas à la mienne ! Des passages sont très touchants, et la fin l'est d'autant plus que l'on ne s'y attend pas forcément !

into_the_wild_movie_poster.jpg

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Gui 10/02/2008 02:05

Encore une fois...je suis assez déçu de la manière dont tu appréhendes ce film.

Mais bon, cela montre qu'on pense différemment, et c'est tant mieux. "Non à la pensée unique" comme on dit.

Un conseil, ne lis pas le bouquin que je t'ai recommandé et continue sur ta route ;)